Accueil du site [ - Actualités] [ - Communiqués]
Affaire al-Dura :

Le SNJ-CGT se réjouit de la décision de la cour de cassation

Publié le mercredi 29 février 2012.


Le détracteur de Charles Enderlin dans l’affaire du reportage de France 2 relatif à la mort du petit Mohammed al-Dura dans la bande de Gaza vient de subir un camouflet de la part de la Cour de cassation.


- Les hauts magistrats ont en effet considéré que l’affaire devait être rejugée et que la cour d’appel qui avait relaxé l’accusateur, Philippe Karsenty, du chef de diffamation avait méconnu les principes selon lesquels il incombe au prévenu d’apporter la preuve de sa bonne foi, « sans que les juges aient le pouvoir de provoquer, compléter ou parfaire l’établissement de celle-ci ». Rappelons que la cour d’appel avait enjoint France 2 de fournir les rushes du reportage.

- Philippe Karsenty, fondateur de Média Ratings, qui se présente comme une agence de notation des médias, vient en outre de se voir infliger une belle leçon de journalisme. Les sites qui le soutenaient, sûrs de la victoire de Karsenty, avaient crié victoire contre Charles Enderlin avant même le jugement.

- Parolefrancojuive.wordpress.com, par exemple, pavoisait en titrant : « Affaire al Dura : Enderlin et France 2, mis KO par l’Avocat Général » ; de son côté, Hamodia.fr écrivait : « Sauf surprise, la Cour de cassation devrait donc, début janvier, se ranger à l’avis de son avocat général et rejeter ce pourvoi. » ; enfin, israel7.com osait écrire : « La plaidoirie agressive et injurieuse du conseil de la deuxième chaîne française n’a pas impressionné, le mardi 14, le procureur général qui a continué de donner raison à Philippe Karsenty et recommandé à la cour de cassation française de rejeter le recours déposé contre lui par France 2 et Enderlin, ce qui mettrait fin à plus de 7 ans de procès intenté contre le courageux Philippe Karsenty, qui est l’un des rares observateurs, sinon le seul, à avoir ouvertement dénoncé la manipulation médiatique abusive et mensongère de l’empire de l’audiovisuel qui a tenté de l’intimider et de le faire taire par voie de procès interposés. »

- Philippe Karsenty et ses amis avaient effectivement reçu l’appui du procureur général, qui, curieusement, n’avait pas relevé l’abus de droit de la cour d’appel. Mais ils n’avaient pas compté sur l’indépendance des juges de la cour de cassation et sur leur intégrité, relevant, eux, l’abus de droit de la cour d’appel.

- Philippe Karsenty, adjoint au maire de Neuilly-sur-Seine et candidat à l’élection législative de 2012 dans la 8e circonscription des Français de l’étranger, ne pourra pas se prévaloir de sa victoire sur un journaliste courageux et honnête devant les électeurs.

-Comme l’avocat de France 2, le SNJ-CGT attend la suite avec confiance. Il serait temps que le harcèlement à l’encontre de Charles Enderlin, qui dure depuis 10 ans, cesse enfin.



gauche

droit